Bandeau Météo Heillecourt
 Définitions des mots utilisés en Météorologie

Humidex

L'indice humidex est une mesure utilisée par les météorologues canadiens pour intégrer les effets combinés de la chaleur et de l'humidité. Il diffère de l'indice de chaleur utilisé aux États-Unis : celui-ci utilise l'humidité relative plutôt que le point de rosée.

D'après Environnement Canada, un indice humidex d'au moins 40 cause "beaucoup d'inconfort", au-dessus de 45 il y a "danger", et au-dessus de 54, un coup de chaleur est imminent.Un avertissement de chaleur accablante sera émis quand l'humidex est prévu à 40 ou plus.

Pression Atmosphérique

Grandeur qui traduit le poids exercé par une colonne d'air au-dessus d'une surface. Elle s'exerce perpendiculairement en direction d'une surface plane et s'exprime en Pascals (en météorologie, l'hectopascal est plus adapté: 1 hPa = 1 millibar = 100 Pa). Elle est définie par: p = F/S, où F désigne la force pressante (en N) exercée sur une surface plane de section S. De ce fait, elle peut donc aussi s'exprimer en N/m² (1 N/m² = 1 Pa).La pression normale mesurée au niveau de la mer est de 101325 Pa, soit 1013,25 hPa.

Pression et température sont très liées, notamment par la loi des gaz parfaits pV = nRT, où T est la température exprimée en Kelvins, n le nombre de moles, R = 8,31 SI et V le volume en m3.

La pression de l'air décroît au fur et à mesure que l'altitude augmente, et ce de moins en moins vite (en effet, le poids des molécules portées par la colonne d'air diminue). Elle n'est plus que de 200 hPa vers 12 km, à la tropopause.En surface et à un même niveau ,les variations sont moins prononcées mais les différences observées sont à l'origine du champs de pression (dépressions, anticyclones, etc.).

Point de Rosée

Température à laquelle il faudrait ramener une parcelle d'air humide pour qu'elle arrive à saturation, dans les mêmes conditions d'humidité et de pression atmosphérique. A 100 % d'humidité relative, l'air est saturé et la température de rosée est égale à la température de l'air ambiant.

Précipitations

Particularité d'un nuage: précipitations (neige, pluie, grêle) pendantes à la base d'un nuage.

Anticyclone

Zone de hautes pressions (>1015 hPa), où la pression augmente en s'approchant du centre et où les vents s'orientent dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord (dans le sens anti-horaire dans l'hémisphère Sud).

Atomosphère

Environement gazeux d'une planète, plus ou moins lié à la force de la gravité.

Masse d'air

Une masse d'air en météorologie ou en climatologie est une zone de l'atmosphère où les conditions de température, de pression et d'humidité principalement, sont homogènes. Une masse d'air se définit donc comme une zone stable au sens des paramètres physiques mesurés en son sein.

Foudre

La foudre est une décharge électrique intense dont le canal relie le sol au nuage d'orage, le cumulonimbus. La différence de charges, le plus souvent entre la base du nuage et le sol, devient un moment si élevée qu'une brusque décharge électrique finit par se produire le long d'un fin couloir d'air ionisé. Le long de celui-ci, l'air chauffe alors à 30 000°C et l'éclair devient visible. On a différents types de foudre: l'éclair positif (entre l'enclume et le sol) et l'éclair provenant de la base du nuage. Ils peuvent être ascendants ou descendants.

Supercellule

Cumulonimbus porteur d'orages intenses et ayant une durée de vie de plusieurs heures.